C’est le début d’une saison cruciale. Ce mercredi 1er août, le Bergerac Périgord Pourpre Handball reprenait les entraînements à 20h dans son gymnase Louis Aragon. Il y a deux mois, le 02 juin exactement, en s’imposant à Aix, les filles de Pascal Carfantan validaient leur ticket pour la D2, au bout du suspense lors de la dernière journée de championnat. Depuis, peu de choses ont changé, et l’effectif n’est pas encore adapté aux exigences du niveau qui sera celui de cette saison.

Jusque-là manager du club, Michel Cassier revient sur ces dernières semaines. « Cette montée était attendue depuis trois ans. Cela permet d’accélérer les choses pour le club dans sa structuration au niveau de la communication, du sponsoring aussi, car on sent que l’on est plus reconnu. Malheureusement, on l’a validé tard, et sur le recrutement, on est court ». Pourtant, comme il l’admet, « il va falloir se maintenir coûte que coûte ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here