Le discours se veut dynamique, positif, mais les actes et les résultats ne sont malheureusement toujours pas au rendez-vous pour le BPPH. Après une phase aller qui a vu l’équipe promue cette saison en D2 s’incliner sept fois en autant de rencontres, le premier match retour était l’occasion de se rassurer et de retrouver le moral. Arrivé sur le banc la veille de la sixième journée, le staff se voulait optimiste avant le match.

Le discours s’appuyait sur quelques éléments factuels, la bonne défense contre Celles (défaite 20-26), la bonne attaque à La Rochelle (défaite 42-29)… Le manque de rotation étant pointé du doigt, les retours de blessure de Dabo et Titou devaient aussi apporter du grain à moudre à Michel Cassier, qui donnait beaucoup d’importance à ce match pour retrouver un peu plus de confiance et un état d’esprit volontaire avant deux mois de trêve. C’est manqué…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here