Désarmées, inoffensives, impuissantes. Les bergeracoises n’auront pas existé dans leur opposition face à Mérignac ce samedi à Louis Aragon. Après la courte défaite à Bouillargues, l’envie du staff était de confirmer certains progrès dans le jeu devant le public périgordin. L’opération est manquée, alors que les girondines, favorites de la poule mais sur une série de trois défaites, ont montré leur force de caractère pour réciter leur jeu dès le coup d’envoi.

La défense du MHB se montre vite très dense et impose son physique dès les premières possessions de Bergerac, en manque de solution avec les absences sur blessure de Titou et Hodosi, qui pèsent plus de la moitié des buts du BPPH en moyenne par match (11,8 buts par match à elles deux quand Bergerac en inscrit en moyenne 21,9). Les rares tentatives cadrées, mal inspirées et trop peu dangereuses, sont facilement stoppées par Balzinc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here